Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 octobre 2013

Agora Europe : la blessure de Lampedusa

Lampedusa.jpg

Agora Europe.jpg« Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de l’ignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire. Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré. 

Cette dalle, inaugurée au Trocadéro de Paris à l'initiative du Père Joseph Wresinski, résonne particulièrement en ces jours de deuil...

Aujourd'hui, l'Europe doit faire face au scandale de Lampedusa. J'entends déjà ceux qui nous diront que l'Europe n'est pas un eldorado et que nous devons opter pour le co-développement ? Co-développer quoi? Une telle politique ne se décrète pas. Elle doit s'élaborer au moyen d'une démarche d'envergure, sous-déclinée en autant de plans catégoriels et qui engageront l'Union européenne et ses partenaires dans une vraie démarche d'avenir. Une politique qui façonnera la société européenne de Demain.

Lampedusa. Ceuta... Tous ces carnages liquides sont une honte pour l'Europe. L'UE doit oser une vraie politique ouverte sur le monde, et ce même si Mme Merkel impose un ordre du jour différent...


Fabrice Hinschberger

Les commentaires sont fermés.